Filières alimentaires locales : visite de la ferme de Serge Courderc

Filières alimentaires locales : 1 er octobre 2020 : une visite de la ferme de Serge Courderc, Lou Secadou à Espeyroux puis de l’atelier collectif « Les salaisons fermières» à Saint-Céré, a permis des échanges avec des producteurs de viande de Baraqueville (Aveyron) qui portent un projet d’atelier collectif en lien avec un tiers lieux. Cette rencontre a eu lieu en parallèle d’une réunion associant Fermes de Figeac, Le pôle agroalimentaire de la Loire, Ardèche le Gout, la Chambre des métiers du Tarn en présence de l’INRAE pour travailler sur les compétences nécessaires au développement des filières locales.

La rue d’Aujou en fête… samedi 19 septembre à Figeac

Avec l’agence de Digital Learning Lo & Li et le café associatif L’Arrosoir nous vennons de créer un Tiers Lieu éclaté à Figeac, les 3L*, labellisé Fabrique de territoire, tandis que le commerce Rue d’Aujou connait un véritable renouveau.

C’est d’ailleurs à Figeac que les 3 L, en partenariat avec les commerçants de la Rue d’Aujou vous invitent à vivre et consommer autrement, ensemble, SAMEDI 19 SEPTEMBRE de 12h à 18h pour « La rue d’Aujou  en fête! Faites des alternatives !», qui se veut un moment de partage et de dialogue pour découvrir le commerce local et/ou durable !

L’occasion de fêter de manière citoyenne et solidaire les commerçants et artisans de la rue d’Aujou et des alentours. Et bien sûr, de vous faire découvrir les 3 lieux éclatés, leurs ambitions solidaires communes et leurs futurs services ! Lors de cette journée, des portes ouvertes seront organisées au sein des 3 L et des animations proposées dans la rue et chez les commerçants. En partenariat avec le CCAS, des bons d’achats ont été distribués par les organisateurs de l’événement à 20 familles de l’épicerie sociale et solidaire.  L’événement est labellisé ECO RESPONSABLE par le SYDED du LOT.

*Les 3 Lieux

 

AU PROGRAMME DE NOS PORTES OUVERTES  : découverte du Tiers Lieux éclaté et animations au sein des locaux de Figeacteurs, l’Arrosoir, le Ricochet et de Lo&Li.

A l’Arrosoir :
  • Présentation du frigo solidaire
  • Ateliers bidouilles informatiques
  • Présentation du ricochet
Chez Lo&Li :
  • Découverte du lieu et des outils numériques,
  • Initiation au studio numérique. Devenez présentateur (trice) MÉTÉO !
Chez Figeacteurs :
  • Concours de confiture et table ronde « Histoires de confitures » avec les producteurs locaux. Inscrivez-vous au concours en tant que participant avant le vendredi 11 septembre à alimentation@figeacteurs.fr.
  • Conciergerie A la RESCOUSS’ : découvrez les services qui facilitent la vie quotidienne des salariés, entreprises et habitants du territoire.
  • L’Ostal : venez échanger avec les porteurs de projets de la résidence écologique et solidaire pour seniors à Figeac.
  • Énergies renouvelables : l’autoconsommation, une opportunité citoyenne de prendre part à la transition énergétique – avec Figeac ENR.

 

Dans la Rue d’Aujou et ses commerçants : inauguration des 7 nouveaux commerces de la rue d’Aujou, animations musicales, ateliers enfants, jeux concours, dégustations, défilé de mode…

Cet évènement est organisé dans le cadre du programme d’État « Nouveaux lieux, nouveaux liens » et de la labellisation des 3L en tant que Fabrique de territoire et avec le soutien financier de la MACIF et logistique de la Ville de Figeac, du SYDED et de l’association Figeac Cœur de vie.

Il vient s’ajouter aux différents évènements présents à Figeac ce même jour : salon  des métiers d’arts et journées européennes du patrimoine, offrant ainsi une grande palette d’animations !

 

REJOIGNEZ-NOUS en tant que bénévole pour cette journée festive rue d’Aujou. Appelez Merryl  au 05.82.92.98.38 

PARTICIPEZ à ce moment convivial qui vient compléter d’autres événements samedi 19 septembre à figeac : le Salon des Métiers d’Arts etles Journées Européennes du Patrimoine.

Toutes les infos sur Facebook : l’évènement « la rue d’Aujou en fête »

Construire une résilience alimentaire collective

La crise sanitaire a perturbé fortement la distribution alimentaire et l’organisation agricole. Mais elle a aussi conforté notre choix ambitieux de mettre en place une gouvernance alimentaire territoriale et des chaines de valeur durables avec 6 autres territoires du Massif Central.

Nos territoires de moyenne montagne, caractérisés majoritairement par des productions animales partagent les mêmes constats :

  • Une diminution progressive de la valeur ajoutée produite sur le Massif,
  • Des difficultés de transmission/reprise des exploitations agricoles et des entreprises artisanales,
  • Une insuffisance en production maraîchère,
  • Un déficit d’organisation logistique qui pénalise les circuits de proximité.

Début juillet 2020, en partenariat avec L’ADEFPAT, L’INRAE, nous étions réunis pour deux jours de  séminaire au Lycée Horticole de Montravel (Saint-Etienne).  Maraîchage, légumes de plein champ, viande bovine, transformation locale, place des artisans, logistique… les projets locaux de chaque territoire concourent à renforcer la production locale dans l’alimentation des habitants  et à construire une gouvernance alimentaire territoriale.

Le territoire de la Loire qui nous accueillait, est orienté de longue date vers les circuits courts pour approvisionner l’agglomération de Saint-Etienne et la métropole Lyonnaise qui est proche. La consolidation et l’augmentation de la production de légumes est au cœur du projet porté par le Lycée horticole de Montravel avec le soutien du Pole Agroalimentaire et en impliquant de nombreux partenaires. Le séminaire a été l’occasion de rencontrer les porteurs du projet « De la ferme au quartier » véritable centre logistique des circuits courts de l’agriculture paysanne de l’agglomération de Saint-Etienne.

Coté INRAE, Yuna Chiffoleau a présenté l’analyse des systèmes alimentaires dans la crise du Covid « Manger au temps du coronavirus : l’enquête nationale » .

Plusieurs expériences de Gouvernance alimentaire Territoriale ( GAT) ont été évoqué avec l ’INRAE, dans leurs aspects conceptuels (discuter et non pas ignorer la réalité des conflits entre acteurs car les oppositions font partie des processus démocratiques, comment permettre à des acteurs « ordinaire » de participer à leur système alimentaire et pas seulement le subir…) et leurs aspects plus pratiques (comment impliquer les consommateurs, repérer les acteurs ressource et relais, aller à la encontre des actions quotidiennes et ne pas se contenter de réunir des comités…).

Chacun est reparti avec sa feuille de route en attendant le prochain séminaire qui aura lieu en novembre à Figeac.

 

GOUVERNANCE ALIMENTAIRE TERRITORIALE

« Processus d’organisation des coopérations et de la participation autour de la re-territorialisation de l’alimentation. Il est souhaitable de combiner l’approche
institutionnelle où les collectivités sont très impliquées dans la prise de décision et l’approche centrée sur les besoins des citoyens qui s’expriment parfois
par des engagements associatifs militants. La réussite d’une GAT repose sur le décloisonnement, la mobilisation d’acteurs variés et la co-construction. »

 

Retour sur l’AGO Figeacteurs en visio

L’Assemblée Générale Ordinaire de notre PTCE s’est tenue en visio depuis le Tiers Lieu numérique figeacois Lo&Li jeudi 18 juin 2020. Une première dans ces conditions de distanciation en raison des règles sanitaires toujours en vigueur !

Les membres du bureau et l’équipe ont retracé l’année 2019 dans un rapport d’activité rappelant les différents projets collectifs de territoire accompagnés par Figeacteurs, les projets mutualisés qui ont émergé l’an passé, les événements marquants, les échanges d’expérience avec d’autres territoires inspirants… Sans oublier les nouvelles fraîches des projets développés dans le passé comme la conciergerie A la Rescouss ou la société Figeac ENR, ainsi que les programmes de financement en cours.

Le Président du PTCE Dominique Olivier a souhaité rappeler dans son rapport moral que « nous sommes des enfants de l’ESS. Figeacteurs est un opérateur de la transversalité territoriale qui favorise une ingénierie du faire ensemble. Depuis 5 ans, nous créons du lien avec les acteurs du territoire: collectivités, entreprises classiques et de l’ESS, habitants… Cette notion de réseau est primordiale pour nous et  permet de mobiliser les citoyens autour de sujets communs, autour d’un territoire dans ce qu’il suscite de commun entre les habitants. La Start Up de Territoire Figeac qui a eu lieu en septembre 2019 est un bel exemple de mobilisation autour de l’innovation sociale et territoriale. »

De nouveaux projets collectifs et interrégionaux émergent cette année. Pour en savoir plus et voir le rapport d’activité, cliquez ici !

Convention de partenariat renouvelée avec l’ADEFPAT

Figeacteurs et l’ADEFPAT poursuivent leur partenariat cette année encore pour renforcer l’accompagnement des projets collectifs et structurant sur le territoire figeacois visant à renforcer son attractivité économique et sociale.

Véritable outil partagé des territoires (Communautés de communes, PNR, PTCE, PETR, chambres consulaires,…..), des départements et de la Région Occitanie, l’ADEFPAT contribue au développement de l’emploi et de l’activité en milieu rural. L’organisme de formation-développement intervient sur les territoires ruraux d’Occitanie dans :

  • l’accompagnement des porteurs de projets, des entreprises et des territoires, qu’ils soient privés, publics ou associatif.
  • l’expérimentation et l’innovation entrepreneuriale et territoriale.
  • la formation des développeurs territoriaux.

Concrètement, les conventions annuelles entre nos deux structures ont déjà notamment permis d’accompagner :

  • L’émergence de la conciergerie A la RESCOUSS et la structuration de l’offre d’accueil pour les conjoints des nouveaux arrivants par la formation-développement,
  • La mise en réseau et la création de groupes projets comme les productrices de fromages dans le Ségala lotois ou encore le « Projet Bourrache » qui accompagne plusieurs agriculteurs dans leur diversification agricole.
  • La recherche action dans le cadre des programmes interrégionaux RESSAC, TERRALIM ou encore TERRES de DESIGN.

En 2020, la nouvelle convention de partenariat entre nos structures renforce nos liens pour aller plus loin sur:

  • L’organisation de visites apprenantes sur l’alimentation territoriale avec d’autres territoires ruraux,
  • L’échange de bonnes pratiques avec des Tiers Lieux ruraux ,
  • L’accompagnement de l’équipe Figeacteurs dans sa montée en compétences

Pour en savoir plus sur l’ADEFPAT, n’hésitez pas à consulter leur site web!

Dynamiques collectives de transition dans les territoires

Après un an de rencontres et d’échanges dans 17 territoires pionniers à travers toute la France, le Labo de l’ESS restituait le 5 février son rapport sur les dynamiques collectives dans les territoires. Identifié « territoire pionnier », Figeac avait reçu la visite des membres du Labo de l’ESS qui avaient rencontré les collectivités locales (Jérôme Filippini Préfet du Lot, André Mellinger maire de Figeac), les entreprises adhérentes au PTCE (Ratier Figeac, Lomaco), les membres fondateurs du PTCE (REGAIN, l’APEAI, IUT de Figeac, Fermes de Figeac), les salariés de la structure et des entreprises membres…  qui leur ont permis de poser des regards croisés et de comprendre comment une coopération transversale est possible sur le figeacois.

Interlocuteur du Labo de l’ESS de part sa constitution en PTCE, Figeacteurs a répondu présent le 5 février. Réunis à l’occasion de cette restitution, les territoires audités étaient invités à identifier les facteurs de succès et freins aux coopération et gouvernance nouvelles sur les territoires. L’occasion aussi de débattre de l’ingénierie de soutien de ces dynamiques collectives et d’envisager une communauté apprenante.

Découvrez le pré-rapport des Dynamiques collectives de transition dans les territoires, cliquez ici!

Rencontres French Impact nationales

Figeacteurs était à Lyon pour représenter le territoire de Figeac labellisé French Impact à l’occasion des rencontres French Impact nationales sur le thème de l’alimentation durable. L’occasion de réunir des territoires innovants en matière d’alimentation sur leurs territoires et d’essaimer les bonnes pratiques.

L’initiative du restaurant municipal de la commune de Lons-le-Saunier a permis de mettre en avant les clés pour favoriser des projets de territoire innovants en matière d’alimentation: outil de transformation (abattoir, légumineuses…), volonté politique, coopération multi-acteurs… Avec l’humain au centre des priorités pour s’approprier les enjeux agricoles et alimentaires sous l’angle de l’ancrage territorial.

Une méthode d’animation en co-développement similaire à notre méthode d’animation Start Up de Territoire Figeac BOOSTER a permis d’accompagner 4 territoires French Impact lors d’ateliers thématiques:

Circuits courts – Logistique – Conditions pour garantir une efficacité et mutualiser les services ?

  • Projet boosté : plateforme logistique à Nantes – Le Kiosque Payan
  • Personnes ressources: Grap

=> Pour en savoir plus sur le défi, cliquez ici !

Modèle économique – comment identifier le prix d’équilibre ?

  • Projet boosté : FoodLab de l’Association R.E.R
  • Personnes ressources : Baluchon, les petites cantines

=> Pour en savoir plus sur le défi, cliquez ici !

Évaluation de l’impact écosystémique – quelles externalités ?

  • Projet boosté : Cités de l’agriculture à Marseille
  • Personnes ressources : Fondation Carasso, AVISE, Association R.E.R, association les cols verts

=> Pour en savoir plus sur le défi, cliquez ici !

Comment faciliter l’accès au foncier pour favoriser une alimentation biologique et locale ?

  • Projet boosté : Cluster Jura
  • Personnes ressources : Conférence Paysanne, Chambre de l’agriculture,  Pionnier Plateau urbain,Village vivant.

Vous voulez en savoir plus sur les solutions aux défis de cette journée? Contactez Nelly Lafaye, Chargée de projet gouvernance alimentaire territoriale – 05.82.92.98.38 ou alimentation@figeacteurs.fr

Suivez toute l’actu du réseau French Impact en cliquant ici!

Dynamiques de territoires

Les acteurs locaux du PETR Sud Lozère et d’Erdre et Gesvres (Loire Atlantique) composé en délégation d’élus locaux, de responsables associatifs et de chefs d’entreprises sont venus à la rencontre du collectif Figeacteurs.

Un cycle de visites de 18 mois les attend sur le thème « voyage apprenant » afin de parcourir des innovations françaises, européennes et internationales (québécoises). La première étape de ces rencontres était à Figeac dans le Lot pour identifier les initiatives locales innovantes sur l’attractivité du territoire ainsi qu’en matière de méthodologie d’anticipation des activités.

Rencontre avec les acteurs du territoire : le PETR Figeac Quercy Vallée Dordogne, visite de l’éco-gîte Écoasis à Gréalou, l’association Mécanic Vallée, la SCIC Vinadie, Figeac ENR…

Mais aussi partage d’expérience sur les projets du collectif Figeacteurs: présentation de la démarche Start Up de Territoire, actions mobilité, emploi du conjoint…

Emplois et Compétences: visite apprenante le 27 août

Le think thank Sol & Civilisations sera à Figeac mardi 27 août 2019 avec les territoires de Sud Cévennes et Erdre et Gesvres pour une visite apprenante.

Au programme: retour sur les scénarios possibles du territoire de Figeac d’ici à 2030 : 7 ans après la prospective réalisée avec le pays de Figeac, où en est-on?

Giang Pham de Sol & Civilisations viendra présenter sa thèse : «  les compétences spécifiques territoriales : lien invisible entre les entreprises, les actifs et le territoire »

Venez nombreux à 18h dans nos locaux le mardi 27 août !

Égalité professionnelle: quoi de neuf dans le Lot?

En moyenne les femmes touchent 20 % de moins que leurs homologues masculins.

Moins de 50 % des femmes ayant plus de 3 enfants en bas âge continuent leur activité professionnelle.

Le nombre d’accidents du travail baisse pour les hommes et augmente pour les femmes (entre 2000 et 2016)

Parmi les – de 45 ans, les femmes sont plus diplômées que les hommes…

 

Figeacteurs participait à la matinale RH sur l’Égalité professionnelle organisée par la DIRECCTE Occitanie à Cahors le 21 mars.

Égalité hommes/femmes, taux d’augmentation, taux de promotion, pourcentage de salariés ayant bénéficié d’ne augmentation au retour d’un congé maternité, … La dynamique des négociations était passé au crible par La DIRECCTE. En analysant l’ensemble des accords professionnels des entreprises du Lot, l’organisme a pu identifier identifier les points forts et les carences en matière d’égalité professionnelle sur le département. Le cadre légal en pleine évolution avec la Loi AVENIR est ses décrets d’application oblige aujourd’hui les entreprises à tenir leurs engagements sociaux et à mettre en place, si besoin, des mesures correctives d’ici à 3 ans.

Plusieurs entreprises lotoises ont à cette occasion apporté leur témoignage quant à la négociation de ces accords et à leur impact sur leur organisation de travail:

  • Les cars Delbos, qui ont mis en place des actions de sensibilisation pour recruter plus de femmes dans leur secteur d’activité,
  • L’entreprise Ratier Figeac, qui accentue sa politique de sensibilisation des filles aux métiers de l’industrie. Pour cela, elle a mis en place des services permettant de concilier vie professionnelle et vie privée (exemple crèche inter-entreprises et conciergerie A la Rescouss). Une enveloppe spécifique est aussi consacrée pour combler les écarts de rémunération injustifiés.
  • L’entreprise Valette s’est quant à elle lancée dans une labellisation AFNOR pour l’égalité Femme – Homme.

Le bilan de cette matinale réalisé par une chargée de mission de l’Agence Régionale de l’Amélioration des Conditions de travail d’Occitanie.

L’égalité professionnelle ne va pas de soi et la plupart des entreprises et des salariés n’ont même pas conscience des inégalités de traitement.  Pour en témoigner, le quizz de l’ANACT a été soumis aux participants. Vous aussi testez vos connaissances ! https://www.anact.fr/quiz-egalite-professionnelle-conditions-de-travail-testez-vos-connaissances